Forum de Darokin



 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 l'Oukana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guillaume
Accro du forum
Accro du forum
avatar

Nombre de messages : 1662
Age : 28
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: l'Oukana   Mar 8 Sep 2009 - 21:43

L’Oukana

Situé dans la partie la plus au Sud de Vaste-Terre, l’Oukana est une région plus chaude et humide que le reste du continent. Cette région méconnue du reste du monde est majoritairement composée d’une grande forêt qui agit comme une serre sur la végétation, enfermant l’humidité. Cette forêt, appelée Ela Mortis, est crainte de la plupart des voyageurs. Les histoires que l’on raconte à son sujet son souvent macabre et sanglante. Trois volcans sont également très actifs dans cette région du monde, ce qui couvre souvent le ciel de cendre, cachant la lumière du soleil.

Quatre peuple humanoïdes se partagent le territoire en se livrant souvent une lutte sauvage et sans fin. Il s’agit des amazones de Filmil’Yur, de la tribu du soleil noir, de la nécropole Aktik-Na ainsi que du peuple d’hommes-lézards.

Les amazones de Filmir’Yur habitent au Sud de la grande Ela Mortis, dans un village comptant 4000 habitants, tous des femmes bien entendu. Ces amazones sont des chasseuses hors pairs et ne revienne jamais bredouille d’une escapade en forêt. Maniant la lance aussi bien que l’arc, ces femmes sont éduquées et entraînées dès leur jeune âge à survivre en forêt avec le stricte nécessaire. Elles apprennent également à monter à cheval, ce qui fait des amazones des cavalières très agile. À l’âge de 16 ans, les filles se font bruler le sein droit. Cette mastectomie a pour but de faciliter l’utilisation de l’arc. Pour que le peuple ne s’éteigne pas, les femmes de Filmir’Yur organise trois fois par année un rite qu’elle nomme ‘La chasse aux hommes’. Rite très simple qui veut que les femmes fassent des descentes dans les tribus voisines afin de capturer des hommes pour ensuite les ramener au village et se servie d’eux pour féconder le plu de femmes possible. Les hommes sont gardés en vie pendant trois jours et trois nuit pendant lesquels se déroule une grande fête en l’honneur de Dristanielle pour que les femmes soit fertile et puisse donner naissance à de jeunes filles fortes et en santé. Si une amazones venait à accoucher d’un mâle, l’enfant serait immédiatement tué et la mère ser privé de nourriture et de tout contact humain pendant une semaine, pour qu’elle puisse purifier son âme et sont corps.
Dristanielle est la déesse la plus priée chez les amazones qui vivent en harmonie avec la nature. Elle prie également Amazonas, qui est une version féminine de Telis, dieu de la guerre et du combat. Amazonas est représentée par une jeune amazone torse nue et tenant une lance et un bouclier, chevauchant un pégaze.

Un peu plus au Nord-Est se trouve le village de la tribu du Soleil Noir. Ce peuple primitif vit reculé dans l’Oukana au pied d’un volcan très actif. Le village réussit à survire malgré tout due à sa situation topographique. En effet, le village est situé sur une corniche qui fait dévier la lave de part et d’autre des murs du village. C’est alors que lorsque des éruptions se produisent, le village se retrouve comme un îlot entouré de lave. Il n’y a pas que la localisation du village qui fait en sorte qu’il ne soit pas englouti par la lave, les anciens du village y sont aussi pour quelque chose. Les anciens sont en fait les mages et élémentaliste du village qui maîtrise une vieille magie oublié par les royaumes du Nord.
Habiter par seulement 2600 âmes, le village perdu est peuplé par des hommes et des femmes aux coutumes peu orthodoxes. En effet, ce peuple considère le volcan comme leur dieu, qu’il faut apaiser en sacrifiant des vies en les jetant dans la bouche du monstre de feu.
Ce peuple, cannibale et violent, n’hésite pas à attaquer les autres peuplades de l’Oukana pour avoir quelques choses à manger ou à sacrifier le soir.
Les habitants du Soleil Noir sont reconnaissables grâce aux maquillages tribaux qu’ils portent sur le visage et sur le corps. Ces tatouages faits de sang d’humain les rendent plus fort et plus endurants. Certain disent que les guerriers du soleil Noir ne ressentent pas la douleur lorsqu’ils se battent. Pour eux, manger le cœur d’un adversaire mort au combat ne peut que les rendre plus fort et plus courageux.

Au centre de la grande Ela Mortis se trouve la ville morte Aktik-Na. Cette cité, contrôlée par une liche extrêmement puissante, est la source de toute la magie nécromantique du monde. Au centre de Aktik-Na se trouve une énorme pyramide où vit une liche âgé de plus de 300 ans. C’est cette liche qui contrôle la région, donnant des ordres à ces armées de mort-vivant à distances. Certain disent que cet ultime mort-vivant serait l’avatar de Nikrid.
Cette ville morte, en plus de se trouver au centre d’une grande et sauvage forêt est très bien protégée. Disposée au quatre point cardinaux à environ 5 lieux de Aktik-Na, se trouve des nids de fourmis géantes qui sont toujours à la recherche de nourriture. Ces fourmis sont aussi grosses que des chiens et possèdent la force de 4 hommes.
En plus des fourmis géantes, la ville est continuellement entouré de plus de 100 zombies qui gardes les lieux jours et nuits, sans jamais dormir ni manger…
À l’intérieur d’Aktik-Na vit une population d’environ 5000 personnes. La plupart prient Nikrid, mais il existe également de petits regroupements de personnes qui prient Mara, déesse de la magie noire et de la sorcellerie. Ces sous formes de sectes secrète que c’est développée les rencontres entre priants de Mara. Ils sont pour la pluparts des magiciens et des prêtres qui assistent à des cérémonies où s’effectuent des sacrifices d’enfants nouveau-nés. Ces enfants sont pour la plupart capturer dans les tribus voisines, habituellement chez les Amazones de Filmir’Yur
Pour le reste de la population, il s’agit d’hommes et de femmes pratiquant la nécromancie et cherchant continuellement le moyen de créer des artéfacts magiques capables d’obscurcir la vie du reste du monde.

La dernière grande tribu vivante en Oukana est le clan des hommes-lézards, aussi appelé les sang froid. Cette très ancienne tribu d’hommes-reptiles existe depuis le début des temps. Vivants prêt d’un grand fleuve débouchant sur l’océan, les hommes-lézards sont aussi habiles dans l’eau que sur terre. De forme humanoïde avec des traits reptiliens rappelant ceux des crocodiles ou des dragons de, ces être possèdent également une grande queue écailleuse parfois recouverte de pointes acérées. De tempérament plutôt agressif, les sang froid ne vivent ensemble que pour survivre aux multiples menaces de la région. Sans avoir de société ou de gouvernement, un chef réussie pourtant toujours à se faire voir à la tête des ces hommes-lézards. Il est toujours le plus grand et le plus fort de la tribu. Il restera chef jusqu'à ce qu’un adversaire parvienne à le tuer lors d’un duel. Se nourrissant surtout de poissons qu’ils pêchent dans la rivière, il arrive que leur instinct de casseur ne soit pas comblé. Les sang froid organisent des attaques surprises durant la nuit chez les tribu voisines, question de se mettre un peu de viande rouges sous la dent.

En plus de ces quatre tribus toutes très dangereuses, il vit dans Ela Mortis des créatures qui n’existe nulle part ailleurs et qui n’ont encore jamais été nommé. Cela c’est un plus des minotaures, des centaures, des fées et trolls des forêts qui doivent se partager le territoire.

Voila pourquoi Ela Mortis et l’Oukana est et restera une région dangereuse et peu fréquentée.
Revenir en haut Aller en bas
 
l'Oukana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Darokin :: D'une saison à l'autre :: Les alentours-
Sauter vers: